lundi 1 mars 2010

Première nouvelle 1


Voici une nouvelle de mon cru. La première de mon existence. La première publiée. Sic. Et que j'ai l'intention de rendre à son aboutissement.

Pour le moment, elle n'a pas de titre. Avertissement : C'est venu d'un seul jet.


Je suis d’une vie colérique et amnésique. Une vie qui ne se tolère pas elle-même. Elle tente souvent la détente, mais comme une vraie insomniaque, elle s’épuise et dort au soleil.

Je suis d’une vie langée de passion, mais chaque fois quelle a trop chaud, elle se débarrasse de ses couches car elle étouffe.


J’aime la liberté, mais je brûle quand j’en ai trop. Je me tortille. Je me câbre. Je me sauve. Je ne ne veux plus coexister à mes côtés. Je dois me faire peur.

Au moindre incident de parcours, je glisse vers la névrose, je deviens malade et je me dissimule dans le silence. Je me couche dans un lit, je me méfie de la lumière et des fenêtres.


J’ai l’ouie furtive et schizophrène. La peau frileuse, peureuse.J’épie chaque bruit qui s’élève. J’ai la langue sèche.

Je me souviens alors de tout. De toutes, de tous. De moi avec elles, avec eux. De moi qui les appellent et qui les repoussent.

Quelle heure est-il ? Quel temps fait-il dehors ? Je ne saurais dire.

3 commentaires:

martine a dit…

Tout simplement ....MAGNIFIQUE !!! Merci de nous le partager .
xxx

cecile cary a dit…

je suis tellement touchée.....
peut-etre avant;tu étais;comme moi;un melancolique anonyme;mais;maintenant;tu peux et nous pourrons en parler...si tu le veux....tendresse;cécile.

atalante a dit…

On est deux maintenant, en effet, Cecile.