vendredi 16 juillet 2010

Ode à Jean-Marie


Malgré toute sa grandeur d’âme, c’était quelqu’un qui admirait les petites choses. Jean-Marie, où que tu sois aujourd’hui, je te souhaite d’être heureux, et d’impressionner les anges avec ta musique. Miguel ( Petit neveu )




Laissez-moi vous parler de Jean-Marie - Benoît -. Ou vous le présenter c'est selon. Tant de personnes inconnues ne méritent pas de l'être. Mais il y a tant d'êtres à connaître. Parfois on accède à leur traces, leurs réalisations. Sans savoir de qui elles proviennent.C'est ingrat mais c'est ainsi qu'est la vie bien souvent.


Moi quand une mélodie me touche, me parle..il faut que je sache qui est derrière. Absolument. Une vraie obssession.


Pour aller plus loin avec ce créateur ? Par curiosité ? Pour remercier ?


Tout cela et même un peu plus.


Mais c'est par logique, surtout et pourtant.


Une musique même si elle nous semble divine est le fruit du travail de quelqu'un.


Et qu'il y a beaucoup de ce quelqu'un..dans l'oeuvre entendue et appréciée. Et adulée.


Revenons donc à notre Jean-Marie B .

Jean-Marie Benoît est un compositeur, directeur musical né en 1954 et mort le 5 août 2009.


Il a écrit et collaboré pour Robert Charlebois, Ginette Reno, Diane Dufresne ( voir la chanson POUR UN AMI CONDAMNÉ qui suivra ), Rock Voisine, Céline Dion, Le Cirque du Soleil et Garou, notamment en qualité de guitariste. Pour la télévision ( publicité, séries dramatiques ) et pour le cinéma ( 2003 : La Grande Séduction 2005: Une Histoire de Famille ). Très tôt, il a baigné dans les flots de la musique . " À 5 ans le piano, puis le violon pendant 6 ans, puis la guitare. A 12 ans, des groupes en simultané. Groupe de bals à la guitare électrique, groupe de blues à la basse électrique. Plus tard, à 14 ans, les bars, les hôtels, mais toujours l'apprentissage classique jusqu'au Collège en concentration musique, quelques arrangements pour bigband, puis l'Université McGill ou j'entrepris un bac en guitare classique. "

Musicalement, il s'inspire et admire les oeuvres des Beatles, Antonio Carlos Jobim, Bach, Georges Benson, Chopin, Led Zeppelin, et beaucou Django... Plus précisement chez ses pairs du cinéma : Morricone pour l'originalité des timbres et l'émotion. Henry Mancini pour la polyvalence, la classe et le talent prodigieux et John Williams, son préféré.


Une bourse pour la relève musicale porte désormais le nom de Bourse Jean-Marie Benoît à la Faculté de musique de l’université de Montréal. Cette bourse de 2 000$ sera remise pour les cinq prochaines années à un étudiant à la maitrise qui démontre un talent exceptionnel pour la composition de musique à l’image.

Personnellement, j'ai connu le talent de mélodiste de Benoît sur un album de la Diva Dufresne ( Diane de son prénom ) par ce petit bijou de chanson que je vous offre et dont les paroles sont signées Luc Plamondon. Isabelle Boulay l'a mise également dans son répertoire





POUR UN AMI CONDAMNÉ


( Paroles : Luc Plamondon Musique : Jean-Marie Benoît )


Laissons chanter les oiseaux

Laissons-les planer sur l'air

Laissons couler les ruisseaux

Jusqu'au fleuve et jusqu'à la mer

Laissons les funambules

Se balancer sur leur fil de fer

Laissons filer les étoiles filantes

Laissons chanter celui qui chante


Laissons vivre les poètes

Laissons-les tripper pour nous

Ils voyagent dans leur tête

Au pays où vivent les fous

Laissons-les en somme

Nous dire qui nous sommes

Laissons parler leurs voix qui nous hantent

Laissons chanter celui qui chante


Pour Baudelaire persécuté

Pour Rimbaud exilé

Pour Nelligan interné

Pour Lorca exécuté

Pour Janis Joplin suicidée

Pour John Lennon assassiné

Pour tous les oiseaux blessés

Pour un ami condamné


Ce soir je voudrais chanter

Un cantique à la Liberté

A, a, a, a, a, a, a, a

Sur son vaisseau d'or dans la tourmente

Laissons chanter celui qui chante


Que restera-t-il de nous
Quand nous ne serons plus là ?
Sinon des chansons d'amour
Qui feront entendre nos voix
À ceux qui vivront
Dans les siècles qui viendront
Laissons chanter celui qui chante
Laissons chanter celui qui chante




1 commentaire:

cécile cary a dit…

magnifique!comme toujours ta sensibilité à fleur de peau.....cécile.