lundi 17 novembre 2008

Vigile du chat

Quelque part un chat veille
Une fenêtre le porte
Une lumière l'attire
Il est l'âtre de nos tourments

Il est la maison elle-même

L'ombre de la domesticité

Source photographique : Papa Doréus

1 commentaire:

doreus a dit…

Prrrrrrr!

Monsieur C