mardi 21 octobre 2008

D'autres expressions succulentes !

Il existe une multitude d'expressions dans notre oralité. Certaines sont fortement ancrées dans le quotidien de la parole. Nous les connaisson par coeur, sans toutefois, toujours exactement savoir, ce qu'elle signifient, ni d'où elle viennent. Amusons-nous à le découvrir.


Faire la grasse matinée


Dormir jusqu’à tard dans la matinée.Cette expression date du XXe siècle. Toutefois, au XVIe déjà on disait "dormir la grasse matinée". L’adjectif "gras" est issu du latin "crassus" qui signifie "épais". "Faire la grasse matinée" signifierait donc "rester longtemps dans l’épaisseur du sommeil". Mais cela évoque également la paresse, le côté "mœlleux" du sommeil, ainsi que le fait que l’inactivité de la grasse matinée puisse faire grossir.


Afficher la couleur

Signification : annoncer clairement ses intentions.
Origine : cette expression date de 1930. Elle provient du jeu de bridge dans lequel les joueurs annoncent une des quatre couleurs qu’ils souhaitent poser comme atout. On dit alors d’une personne qui exprime clairement ses intentions qu’elle "annonce la couleur", tel qu’un joueur de carte pourrait le faire.



A l'emporte-pièce

Signification : de façon cassante, en parlant de paroles.
Origine : au XVIIe siècle, un emporte-pièce désignait un instrument tranchant. Par le suite, ce mot a été utilisé pour qualifier une personne qui critiquait avec sévérité. Depuis "à l'emporte-pièce" s'utilise en parlant de paroles fortement critiques, voire dures.



Avoir la berlue

Signification : avoir des hallucinations.
Origine : le mot "berlue" est issu de "beluga", qui signifie "être ébloui". La "berlue" est également le nom attribué à un problème de vue où l'on voit des choses qui ne sont pas devant nos yeux, telles que des points noirs ou des mouches par exemple. C'est en référence à cette maladie que l'on dit d'une personne qu'elle a la berlue lorsqu'elle croit voir des choses qui n'existent pas.



Avoir la fringale

Signification : avoir faim subitement.
Origine : le nom "fringale" semble provenir d'une transformation du mot "faim-valle" (mauvaise faim), désignant auparavant une maladie des chevaux, qui leur donnait une sensation de faim et les forçait à s'arrêter. Ils ne pouvaient repartir qu'après avoir assouvi leur envie de manger. Jusqu'au XIXe siècle, la variante "faim calle" est utilisée dans le sens "d'avoir une faim de loup" C'est à la même époque qu'est apparue la fringale, que l'on définit aujourd'hui comme une sensation de faim irrésistible ressentie en dehors des repas.



Avoir une idée derrière la tête

Signification : voir une idée cachée.
Origine : dans cette expression le "derrière" de la tête représente ce qui n'est pas encore tout à fait clair ou pas encore exprimé. A l'inverse le "devant" serait le siège de la conscience et de la raison. "Avoir une idée derrière la tête signifie que l'on a une idée qui nous vient apparemment inconsciemment et que l'on n'a pas encore formulée clairement.


1 commentaire:

doreus a dit…

Belle petite recherche! Et «dormir comme une bûche» (ce que j'aimerais bien faire à 1h35 du matin alors que j'écris ceci...)? Bonne journée!